Formation des médias sur le pluralisme culturel et religieux au Niger

Dans le cadre du projet Action communautaire pour le pluralisme culturel et religieux au Niger et au Nigeria « Zaman Taré » financé par l´Union Européenne et la CAFOD, mise en œuvre au Nigeria par CCFN la Caritas Nigériane et au Niger par la CADEV Niger, la Cadev a organisé du 16 au 17 avril 2019 à la maison de la presse une formation à l´intention des journalistes des médias publiques et privés du Niger. L´ouverture de cette formation a eu lieu en présence de la PCA et du Secrétaire Exécutif National de la Cadev Niger. Durant ces deux jours les hommes et femmes des médias ont été outillés sur le rôle et la place des médias, sur la neutralité et l´impartialité et les approches techniques pour une meilleure maitrise des débats radio/télé dans un contexte de pluralisme culturel et religieux avec d´éminents conférenciers comme Messieurs Massaoudou Ibrahim, Omar Lalo Keita et Mamane Mamadou Zarami. Au terme de cette formation en plus des recommandations, des engagements ont été pris par les journalistes.

Recommandations

Nous participant à la formation des journalistes sur le thème : « Rôle des journalistes dans le pluralisme Culturel et Religieux » recommandons :

  1. Aux organisateurs que :
  1.  L’atelier soit pérennisé,
  2.   La formation soit élargie aux journalistes des régions ciblées par le Projet Zaman Taré si possible le faire en langue nationale,
  3.  Les prochaines formations mettent un accent particulier sur la culture et la religion en invitant des spécialistes en la matière,
  1. Au projet Zaman Taré :
  2. De ne pas se limiter seulement aux chefs-lieux des régions,
  3.  De renforcer davantage le partenariat avec les médias en général et les journalistes présents lors de l’atelier en particulier,
  4. De respecter les engagements pris lors de la formation,
  5. Médiatiser toutes les activités du projet,

ACTIONS À MENER

  • Faire la promotion du pluralisme culturel et religieux à travers les médias (reportages, sensibilisations, tables rondes, débats, émissions grands public),
  • Restituer la formation aux collègues,
  • Organiser des thés débats avec les clubs d’écoute,
  • Des sketches radiophoniques et télévisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 7 =