PARFEM: Dialogues publics sur les droits et devoirs de la femme

Dans le cadre du Projet d’Appui à la Résilience des Femmes des arrondissements communaux II et V de la Région de Niameyfinancé par Caritas Danemark et mis en œuvre par le bureau diocésain, La Cadev Niger a organisée les 17 et 18 juillet 2019 au Centre Culturel Oumarou Ganda les dialogues publics sur les droits et devoirs de la femme. Placée sous la présidence du Secrétaire Exécutif National en présence des représentants de l´archevêque, du ministère de la promotion de la femme et des maires des arrondissements communaux concernées, cette rencontre a regroupé plus de 300 participants repartis en 2 groupes dont les femmes, les chefs de quartiers et les religieux.

En ouvrant les travaux le SEN  rappelé que le projet PARFEM est né du souci permanent de la CADEV-Niger, de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations les plus vulnérables, dont les femmes, qui constituent le socle de la famille.

Ce projet vise ainsi, à renforcer la résilience des familles urbaines (250 femmes), face à la débauche des mineures (filles), à travers la promotion des droits de la femme et des activités génératrices de revenus.

Plusieurs communications ont été données par d´éminents conférenciers  à savoir :

-Droits et devoirs de la femme selon la législation nigérienne  & Culture chrétienne et droits de la femme par Anne Marie Douramane Juriste directrice de CESAO pole régional Niger.

-Culture islamique et droits de la femmepar Cheick Barham leader religieux, président national du Comité de Dialogue Intra et interreligieux CDIR Niger

-Droits de la femme selon les coutumes nigériennes. & Comment bien exercer ses devoirs et mieux jouir de ses droits en tant que femme dans la société nigérienne par Dr Sani Jeanjouna Sociologue, directeur de cabinet du ministre de la santé.

Ces communications ont été enrichies par la contribution des femmes participantes qui n´ont pas manquer de poser des questions aux intervenants.

A travers l’organisation de ces dialogues publics sur les droits de la femme, la CADEV-Niger (par le biais du projet PARFEM), a su éclairer davantage les bénéficiaires du projet sur leurs droits et devoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 20 =