Commémoration de la Journée Nationale de Solidarité à la paroisse Saint-Jean de Yantala (Niamey)

A l’instar des autres paroisses de Niamey, celle de Saint-Jean Yantala a célébré le dimanche 3 décembre 2017, la 7èmeédition de la journée Nationale de Solidarité.

C’est autour d’une paroisse archicomble, que le Curé de la paroisse Saint-Jean Yantala, Père Jean-Baptiste Kafando, soutenu par  l’équipe du CSD (Comité de Solidarité et de Développement), a lancé (lors de la messe), les activités festives de cette journée commémorative.

Dans ses propos, le Curé a rappelé la raison fondamentale qui sous-tend cette initiative de l’Eglise Catholique, notamment venir davantage et promptement en aide aux nécessiteux.

En effet, a-t-il souligné, tandis que les ressources financières extérieures se font de plus en plus rares et s’acquièrent avec du retard, les catastrophes augmentent significativement dans le monde.

Ainsi, les fonds issus de cette alternative (journée de solidarité), permettront de constituer un fonds d’intervention rapide (FIR), pour soulager les vulnérables à temps et partager leurs souffrances, a-t-il ajouté.

Pour clôturer son allocution, le Père Jean-Baptiste Kafando a notifié que, les Evêques du Niger font appel aux fidèles pour donner, pas parce que ces derniers sont riches, mais parce qu’ils aiment. Car, « il y a plus du bonheur à donner qu’à recevoir ».

Précisons que ce message semble être bien compris par les participants à cette rencontre, où lorsque nous nous sommes adressées à l’un d’entre eux, en ces termes : Mme, qu’est-ce que vous avez retenu de cette journée de solidarité, et qu’est-ce qui vous capte le plus, elle livra :

« Les paroles du Curé m’ont même fait pleurées à l’église, en ce sens qu’elles me rappellent une des valeurs qui en train de disparaître, c’est-à dire le partage. On dit souvent qu’on donne en Afrique sans le savoir. Juste pour montrer que l’on n’a pas besoin d’être extrêmement riche pour donner, car les riches n’en ont jamais assez. Et donner c’est accepter de partager dans la joie ce que nous possédons ».

Cette journée, célébrée dans une ambiance chaleureuse, était marquée par la danse et le partage autour d’une collation, conçue pour la circonstance.

Labo Binta

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 30 =