Sœur Olga Francine s’en est allé définitivement

Elle revenait de la paroisse Saint Paul de Niamey, où elle était partie travailler, lorsque, non loin de l’église, elle a été fauchée par une moto roulant à vive allure, selon les témoignages. De ce lieu où elle a versé son sang, elle sera transférée à l’hôpital national de Niamey, puis à l’hôpital de référence, sis au quartier koira tégui, où elle rendra l’âme, après deux jours de coma. Le mardi 15 janvier 2019, Sœur Olga est décédée à l’hôpital de Référence de Niamey, à l’âge de 47 ans.
En quittant la maison ce samedi 12 janvier 2019, tôt le matin, Sœur RALALANIRINA Francine Olga n’imaginait sans doute pas se retrouver plus tard à l’hôpital ; elle qui disait vouloir profiter de ceux qui viendront faire le ménage à la paroisse, pour enlever les guirlandes et autres décorations des fêtes de Noël.
De la Congrégation des Sœurs de Jeanne DELANOE, en chemin d’alliance avec les Sœurs du Christ à Gethsémani, Sœur Olga Francine est malgache. Infirmière de formation, elle est arrivée à Niamey, au Niger, en janvier 2016, afin d’œuvrer avec ses consœurs et les sœurs du Christ à Gethsémani pour l’accompagnement des enfants défavorisés dont elles s’occupent. Selon ses consœurs et les fidèles chrétiens de la paroisse saint Paul, Sœur Olga a assumé avec joie, amour et discrétion cette mission d’accompagnement des enfants, aussi bien en Communauté qu’à la paroisse et ailleurs en ville.
Après la veillée de prière organisée à son intention à la paroisse Saint Paul de Harobanda la nuit du vendredi, une messe avec présence du corps a été célébrée à la paroisse Saint Augustin de Bobiel, le lendemain, samedi 19 janvier 2019. Présidée par Mgr Laurent Lompo, la célébration a vu la participation de nombreux prêtres, religieux, religieuses et fidèles chrétiens de la ville de Niamey et du diocèse de Maradi.
Dans son homélie, l’Archevêque de Niamey a salué la présence discrète mais efficace de celle qu’il avait surnommé la « sœur du sourire », « parce qu’elle était toujours souriante avant même d’adresser une parole à quelqu’un ». Dans l’Archidiocèse de Niamey, et particulièrement dans la paroisse Saint Paul de Harobanda, sœur Olga a beaucoup contribué à l’œuvre d’évangélisation, a fait savoir l’Archevêque.
Sœur Olga, repose en paix !

One thought on “Sœur Olga Francine s’en est allé définitivement”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =