CARAVANE NATIONALE DE LA PAIX ET DU VIVRE ENSEMBLE Zaman Taré

Lancée officiellement le vendredi 7 février 2020 dans la cité de l´Aïr, la caravane Zaman Taré vient de faire le tour de toutes les régions du pays. 

Une caravane qui s’inscrit dans le cadre des activités du Programme « Action communautaire pour le Pluralisme Culturel et Religieux au Niger et au Nigéria », dénommé ZAMAN TARE (vivre ensemble).   

Financé par l’Union Européenne avec la contribution de la Caritas Angleterre et pays de galle CAFOD ; mis en œuvre depuis 2018 au Niger par la Caritas Développement Niger (CADEV), et au Nigeria par la Caritas Nigeria (CCFN), ce programme vise à renforcer le multiculturalisme et la tolérance religieuse au niveau de ces deux pays.

C´est la cour de son Altesse le Sultan d’Agadez qui a servi de cadre à la cérémonie de lancement. Estimée à 400 participants, plusieurs autorités ont pris part à cette cérémonie notamment le représentant du Gouverneur de la région, le Maire de la ville d’Agadez, les chefs de quartiers, les leaders religieux, les femmes et les jeunes. 

Après la cérémonie, les jeunes d’Agadez se sont donné rdv à la Maison de la Jeunesse et de la Culture pour des prestations artistiques et culturelles avec de grands artistes musiciens et comédiens du Niger tel que Phéno de Kaidan Gaskia, Ali Atchibili, Papa Yaro, Aziz Toni et les comédiens de la troupe Tchéba pour encore davantage parler de la  la PAIX.

Cette Caravane est placée sous le thème : « Vivre Ensemble » afin de renforcer la cohésion sociale, la tolérance culturelle, la parenté à plaisanterie. 

En effet, elle se fixe comme objectif, la mise en valeur de nos us et coutumes comme socle de tolérance culturelle et religieuse. Tous et chacun, nous admettons que, de par sa spécificité (cousinage à plaisanterie), la culture nigérienne est un excellent atout pour la consolidation de la paix. Ces valeurs, léguées par nos aïeux, nous nous devons de les transmettre aux plus jeunes comme un flambeau, afin qu’ils s’en approprient et s’y enracinent jalousement, ont rappelé les responsables de la Cadev – Niger à chaque étape.

Notre défi, c’est que tous les enfants et les jeunes (filles et garçons), en particulier, et toutes les communautés du Niger en général, prennent connaissance et conscience davantage de nos riches valeurs, pour l’usage pratique de ces dernières au quotidien. 

En marge de ces prestations culturelles, une formation des dirigeants locaux a lieu autour des instruments juridiques promouvant la tolérance culturelle et religieuse au Niger. 

La stratégie du programme privilégie des actions de synergie avec plusieurs acteurs clés, notamment : les leaders religieux, les autorités coutumières et locales, les étudiants, les enseignants, les élèves, les journalistes, les acteurs gouvernementaux, les organisations de la société civile (OSC), les jeunes, les femmes et les dirigeants locaux, les artistes etc.

Ainsi tout comme à Agadez, les régions de Zinder, de Diffa,  de Maradi, de Tahoua, de Dosso et de Tillabéry ont été respectivement sillonnées par les caravaniers. Et à chaque étape ils rencontrent les autorités administratives et coutumières, les acteurs de la société civile avant le spectacle grand public qui réunit la jeunesse de la région autour des artistes pour parler de la paix et du vivre ensemble. La clôture de cette caravane qui est prévue à Niamey avec un grand spectacle est reportée à une date ultérieure pour cause de Coronavirus . 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 2 =