CADEV-Niger : PASAN un programme novateur pour le relèvement des populations vulnérables.

« Je me nomme Ousmane Karimou 56 ans, je réside à Guidan Zaroumey. Je remercie PASAN pour cet appui inestimable. J’ai 2 femmes et 13 enfants. Avant dès la fin de la saison pluvieuse (qui dure 3 mois sur 12) nous nous trouvons sans activité productrice. Pour être loin de la souffrance de nos familles, nous partons en exode vers les pays voisins. Depuis que la CADEV-Niger est venu avec ce programme en 2018 dans notre village je ne suis plus parti en exode. Ils nous ont construit des forages, ils nous ont donné du matériel pour les cultures de contre saison avec des formations et un suivi régulier de leur animateur qui est toujours présent. Je dis merci à Dieu qui a mis la CADEV sur nos chemins pour cette initiative d’appuyer les paysans. Je marche aujourd’hui la tête haute car j’ai de quoi travaillé toute l’année et nourrir ma famille. J’ai dans mon autre champ construit moi-même un autre puit avec ce que j’ai eu comme recette l’année dernière. Mes rendements ont augmenté.

 « Je m’appelle Salamou Moumouni, 35 ans je suis à Dollé un village situé dans la commune de Birnin Konni, région de Tahoua. Je suis dans un foyer polygame. Nous avons beaucoup souffert ces dernières années de la sécheresse et du manque de pluie dans notre village. Pour nourrir mes enfants c’était très difficile. Depuis l’arrivée du projet PASAN dans notre village, je rends grâce à Dieu vraiment. J’ai personnellement reçu un kit de 2 chèvres et 1 bouc que j’ai élevé. Aujourd’hui j’ai un troupeau de 10 têtes de caprins. J’arrive à subvenir à mes besoins et ceux de mes enfants ».

Ces témoignages viennent de la bouche de 2 des 33 915 personnes bénéficiaires du programme PASAN.

Le Programme d´Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle PASAN est un projet national de 4 ans financé par la Caritas de Norvège et Norad (gouvernement norvégien). Il est exécuté par le Secrétariat Exécutif National et les deux bureaux diocésains à savoir Niamey et Maradi de la CADEV Niger. L’objectif du programme est d’améliorer les moyens de subsistance des ménages agro-pastoraux touchés par les crises d’insécurité alimentaire et nutritionnelle, par une série d’actions visant à augmenter la production et à répondre aux besoins des communautés locales en matière d’adaptation au changement climatique. Le groupe cible comprend 4846 ménages vulnérables, dans une zone rurale du sud-ouest du Niger. Les bénéficiaires directs du programme sont des agriculteurs et agricultrices, des éleveurs vivant dans la pauvreté, des jeunes et des organisations paysannes.

Il intervient notamment dans les communes de Dogondoutchi, Makalondi, Konni et Illéla qui d’un point de vu socio-économique, présentent des similarités. En effet, depuis plusieurs décennies, ces localités subissent à l’instar des autres régions du pays, le poids de plusieurs facteurs aussi bien structurels que conjoncturels (changement climatique, actions anthropique, utilisation de techniques de production inappropriées, non accès approprié aux facteurs de production) dont les conséquences sur les potentiels de production sont sans précédent créant ainsi la paupérisation des populations.

L’agriculture, activité principale de plus 80 % de la population nigérienne est aujourd’hui confrontée à des défis de changement climatique, des défis liés aux activités humaines, défis d’occupation des terres arables, à la pression parasitaire et à l’irrégularité des pluies dans l’espace et dans le temps entre autres.

Pour pallier à ces contraintes dans sa zone d’intervention, le programme PASAN mène des actions en vue de l’amélioration des systèmes de production agricole par l’utilisation des semences résistantes à la sécheresse et la formation des paysans sur les techniques agro écologiques durables.

A travers ce programme, la Caritas développement CADEV-Niger avec l’appui de son partenaire Caritas Norvège, apporte sa modeste contribution à la promotion humaine et à l’amélioration de la vie des populations nigérienne.

One thought on “CADEV-Niger : PASAN un programme novateur pour le relèvement des populations vulnérables.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
6 ⁄ 3 =