Projet ALLright : Atelier de lancement

CRS Niger et CADEV-Niger ont organisé du 27 au 28 septembre 2021 au Centre d’Accueil Missionnaire (CAM) de Maradi l’atelier de lancement stratégique du projet « renforcement des capacités de la Caritas diocésaine de Maradi » dénommé ALLRight. Cet atelier a eu lieu avec la participation des responsables des deux organisations dont la Présidente et le Secrétaire du Conseil d’Administration de la Cadev-Niger, du Secrétaire Exécutif National et des deux directeurs diocésains de la Cadev-Niger.

La rencontre a été ouverte par Monseigneur Ambroise OUEDRAOGO évêque de Maradi.

Après avoir souhaité la bienvenue aux participants, il a remercié CRS Niger pour ce partenariat noué avec la Cadev-Niger qui date de 1991, année de son implantation au Niger en vue de mutualiser les ressources et les expertises de nos deux Caritas pour mieux servir les populations du Niger.

Le partenariat entre CRS et l’Eglise Catholique au Niger en général, et en particulier avec sa structure dédiée à la pastorale sociale c’est-à-dire la CADEV Niger, est un partenariat naturel, durable et fructueux dit Monseigneur Ambroise en ayant une pensée particulière pour Mme Jennifer HOLST, Représentante Résidente de CRS Niger pour son implication personnelle dans ce projet et qui devrait être présente à cet atelier, mais qui a été bloquée à l’aéroport de Dakar à cause d’un mouvement d’humeur des travailleurs de l’ASECNA.

L’objectif global de ce projet est de permettre à la CADEV diocésaine de Maradi et au-delà toute la Cadev-Niger de « disposer des ressources accrues et durables nécessaires pour accomplir sa mission au service des plus vulnérables au Niger ».

Il s’agit là donc d’un projet qui vise le développement de la structure afin qu’elle soit en capacités d’accomplir la mission à lui assignée par les Evêques du Niger.

Ce projet est d’autant plus important que le travail humanitaire et de développement s’exécute dans un environnement de plus en plus complexe avec un nombre croissant de personnes dans le besoin, des sources de financement des projets qui se rarifient et des donateurs qui deviennent de plus en plus exigeants souligna Monseigneur avant de conclure que cet accompagnement justifie la conviction de CRS selon laquelle « le changement passe par les partenaires locaux et qu’en soutenant et renforçant les institutions locales, elles améliorent la capacité des communautés à résoudre leurs propres problèmes ».

Avant l’intervention de Monseigneur la parole fut donner à Madame Clementine MAYAKI qui a réitéré au nom de la représentante pays, l’engagement de CRS Niger aux côtés de Cadev Niger pour toujours travailler ensemble dans un esprit de famille pour le relèvement des populations nigériennes notamment les plus pauvres.

Durant ces deux jours plusieurs sessions de présentation des différentes activités et de la méthodologie de travail sur le projet ont permis aux participants de s’approprier les orientations du projet et de mieux cerner tous les contours de ALLRight.

One thought on “Projet ALLright : Atelier de lancement”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
16 × 3 =