Visite de Caritas Danemark à la Cadev-Niger dans le cadre de PARCAN

Du 27 mars au 2 avril 2023 une mission de Caritas Danemark a séjourné à Niamey dans le cadre du Programme d’Appui à la Résilience des Communautés d’Ayorou et de Niamey PARCAN- GAKASSINEY financé par le gouvernement Danois à travers Caritas DANEMARK. La mission était composée de:

Mme Alice BECKER-JOSTES Coordinatrice sur la sauvegarde et les normes de gestion CDK

Mme Karin BOISEN Responsable financière CDK

Mme Tina Z HOLLAND Contrôleur interne CDK

  1. Karsten NIELSEN Coordonnateur des programmes CDK Niger/Burkina Faso

A leur arrivée après les visites de courtoisies au représentant de l’archevêque et à la présidente du conseil d’administration, une première séance de présentation et de travail a eu lieu au Secrétariat Exécutif National de la Cadev-Niger. Par la suite la délégation a eu plusieurs autres rencontres avec les acteurs qui interviennent dans la mise en œuvre du programme PARCAN au bureau diocésain de Niamey pour passer en revue les différents aspects du programme, les réussites et les défis.

La délégation a eu aussi plusieurs visites terrains où elle a rencontré les autorités communales, les agents de santé et les femmes bénéficiaires du programme dans les arrondissements communaux II et V où intervient le programme à Niamey.

Notons que le programme PARCAN est née de la fusion de deux (2) projets financés par Caritas Danemark.

Il s’agit du programme C-DK/CADEV Réponse à la crise malienne qui a démarré depuis 2012 et qui a pour objectif de soutenir l’intégration des réfugiés maliens à travers la réduction de leur vulnérabilité et au renforcement de la résilience des réfugiés maliens et la population hôte d’Ayorou. Il est axé sur la sécurité alimentaire, le Wash et les AGR, Nutrition.

Et le PAREFF : Projet d’Appui à la Résilience des Femmes et des Filles dans les arrondissements communaux II et V de la Région de Niamey démarré en 2018 à travers lequel, la CADEV Niger entend accompagner les femmes dans le cadre des AGR(maraichage), les jeunes filles déscolarisées à travers leur formations professionnelle et leur équipements pour devenir autonome, les jeunes garçons pour le ramassage et la vente des déchets plastiques et les Mamans Lumières pour le suivi des enfants malnutris dans les deux (2) arrondissements communaux de Niamey.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
13 − 10 =