Pour la promotion de la paix, les droits des enfants et la lutte contre les violences basées sur les genres, je m’engage !

‘’ Pour la promotion de la paix, les droits des enfants et la lutte contre les violences basées sur les genres, je m’engage ! ‘’

Thème du lancement de la deuxième caravane de sensibilisation sur la cohésion sociale, en lien avec la protection de l’enfance et les violences basées sur le genre : VBG.

C’était le site des déplacés de Maina Kaderi, accueillant ceux de Gaidam Tchoukou tous deux abrités dans la commune rurale de Chétimari qui en a servi de cadre. Une initiative du programme protection humanitaire au cœur de l’action : ProHumA, du bureau de la CADEV diocésaine de Maradi avec le financement de la CARITAS Belgique et du gouvernement belge DGD.

C’était dans une ambiance bonne enfant, variée et très riche en couleurs, en présence des autorités administratives, religieuses et coutumières et responsables des structures et ONGs partenaires que femmes, hommes, jeunes et enfants en grande masse ont pris d’assaut les lieux devant abriter la cérémonie.

Tour à tour, les différentes autorités à s’être exprimées ont salué une telle initiative, appréciant au passage à sa juste valeur les efforts sans cesse inlassables que ne cesse de déployer le programme ProHumA de la CADEV-Niger à travers son bureau diocésain de Maradi  dans son engagement pour une société de paix, respectueuse des droits des enfants et dépourvue de toutes formes de violences.

Le chargé de programme de ProHumA, Illya Moussa va mettre l’accent sur la nécessité de bâtir une société dans laquelle la coexistence pacifique est de mise entre communautés, une société garantissant les droits fondamentaux aux enfants et en fin une société qui bannie toutes les formes de violences à l’égard des femmes, des jeunes filles et des enfants notamment.  Abondant dans le même sens, Attip Bichara Boukar, Responsable Protection du programme de se réjouir de l’organisation de cette caravane pour ensuite affirmer ‘’ qu’il n’y a pas meilleur moyen de relayer le message de paix, de protection des femmes et des enfants, de lutte contre les VBG que les prestations telles que les sketchs, théâtres participatifs et danse chorégraphique. ‘’

Les jeunes artistes ont su égayer le public tout en le tenant en haleine à travers des prestations théâtrales, sketchs et des pas de danse véhiculant ainsi le message de la coexistence pacifique, de protection des enfants surtout en situation de crise et de prévention et réduction des Violences basées sur le genre.

La commune de Goudoumaria, constituera la prochaine étape des caravaniers. Cette deuxième phase fait suite à une première organisée dans les communes de Diffa et Maine – Soroa. Toutes ces quatre communes sont les communes d’intervention du programme ProHumA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
32 ⁄ 4 =