Visite d’une délégation de la Belgique à la CADEV Maradi

Une importante délégation composée du 1er secrétaire général de l’ambassade de Belgique au Niger, des représentants du gouvernement belge venus spécialement de Bruxelles étaient à Maradi pour une visite de travail dans le cadre de COHERENCE. Accompagnée par les responsables de Caritas Belgique pour le Niger et le Burkina, de la CADEV diocésaine de Maradi, d’OXFAM et d’Action Damien, la délégation a effectué une mission dans les communes de Dakoro et de Korahane pour visiter les réalisations du programme COHERENCE et d’échanger avec les acteurs sur le terrain.

‘’ Si le programme COHERENCE n’était pas créé et n’intervient pas dans notre commune, il fallait le réinventer ‘’ ce sont là les propos du Maire de la commune de Korahane Abdou Salifou recevant cette importante délégation.

Partenaire de mise en œuvre et porte d’entrée du programme COHERENCE, la Mairie n’a pas manqué d’apprécier sa pleine et entière implication dans toutes les activités que mène le programme dans son entité et dont les populations bénéficiaires s’en félicitent et sont reconnaissantes. Le point sur les différentes réalisations, les points d’amélioration ainsi que les perspectives ont été au menu de ces échanges. Aux différentes questions et préoccupations soulevées par ces partenaires, des réponses claires, précises et concrètes ont été données par le directeur diocésain de la CADEV Maradi.

A Dakoro la délégation a commercé par une au premier responsable du département: le Capitaine Amadou Garba. Après plusieurs minutes de prises de parole par les différents responsables techniques départementaux notamment l’agriculture, l’environnemental et l’élevage, tous ont unanimement reconnu et salué leur concertation dans le cadre de l’implémentation des activités du programme COHERENCE. Aussi, plusieurs réponses ont été apportées aux différentes questions posées par les différents membres de la délégation qui se sont dit assez édifiés tout en mesurant l’impact des différentes réalisations au profit des communautés.

Le préfet du département a témoigné toute sa gratitude à la CADEV diocésaine à travers le programme COHERENCE pour ses innombrables efforts consentis pour accompagner l’Etat et en a exhorté par la même occasion COHERENCE à continuer dans sa dynamique de durabilité des activités, une démarche somme toute particulière qui la distingue par tant d’autres structures intervenant dans le département de Dakoro.

A l’issue de ces rencontres, des nouvelles perspectives et prometteuses s’annoncent pour les deux communes à travers le programme de cohésion sociale et de résilience des communautés : COHERENCE Niger qui entend davantage œuvrer au bonheur des communautés dans une dynamique de consolidation des acquis et de durabilité de ses actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
8 + 17 =