EA25/2023: les activités sont en cours

Le Niger reste confronté à une crise humanitaire aiguë et complexe marquée par l’impact des différents chocs : la persistance de l’insécurité et ses conséquences, l’insécurité alimentaire, les épidémies et les inondations.

Pour soulager les populations durement affectées et proposé des réponses concrètes et immédiates à cette insécurité alimentaire et nutritionnelle localisée, la Cadev-Niger a lancée auprès de ses partenaires de la confédération Caritas Internationalis un appel d’urgence appelé « EA 25/2023 » dont la mise en œuvre est faite par les Caritas diocésaines dans les régions de Tahoua, Maradi et Tillabéry.

Dans le diocèse de Maradi, notamment dans la région du même nom, une toute première initiative de transfert d’argent a été lancée en février dans les villages de Haoukan Sara et Sarkin Hatsi, tous deux situés dans la commune de Guidan Roumdji. Au nombre total de 350 bénéficiaires, dont 230 à Haoukan Sara et 120 à Sarkin Hatsi.

Ensuite ce sont les sites des arrondissements communaux 1 et 2 à savoir Sabon Gari et Gueben Zogui de la ville de Tahoua et dans le département de Tchintabaraden, où les opérations de cash transfert inconditionnel été lancées. Des bénéficiaires au nombres total de 350, dont 75 ménages sur le site de Gueben Zogui, 75 autres sur celui de Sabon Gari et 200 à Tchintabaraden.

Ces opérations viennent en soutien aux déplacés, les réfugiés ainsi que les populations vulnérables de ces localités.

Chaque ménage recevra une somme de 40 000 FCFA sur une période de trois mois.

Le deuxième passage de distribution du cash transfert qui vient d’avoir lieu cette semaine à Maradi s’est déroulé en présence des autorités administratives, coutumières et locales notamment le préfet du département Commandant Ali Tahirou, l’Honorable Chef de Canton Ibrahim Salifou et du maire Dan Bouga Ousmane.

Les différentes autorités n’ont pas manqué d’en appeler aussi bien aux réfugiés, aux déplacés que les autochtones de cultiver la tolérance, le renforcement de la cohésion sociale et la consolidation de la paix dans un contexte sécuritaire assez particulier tout en dénonçant tout individu au comportement suspect au sein de leurs communautés aux autorités.

A l’endroit de la CADEV Niger, une motion de remerciement et de gratitude, dans sa mission de contribution aux efforts de promotion humaine par l’amélioration des conditions de vie des plus vulnérables, dira le préfet du département de Guidan Roumdji en conclusion.

Rappelons que l’objectif principal de ce EA est d’améliorer les conditions de vie des populations déplacées, des réfugiés et des autochtones dans les localités ciblées avec un financement des Caritas sœurs membres du réseau Caritas Internationalis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
2 × 17 =